Type at least 1 character to search

SHE’S MINE

She’s mine fait allusion aux stars populaires hand-made, mais également à celles, éphémères, jetables qui semblent dire : “J’aimerais exciter le monde entier rien qu’un instant”. La pièce s’organise autour d’un personnage, Divine, qui, comme l’Alice de Lewis Caroll, se transforme sans cesse. La Divine était le surnom donné à Sarah Bernhardt. Divine, c’est peutêtre aussi le personnage d’un roman de Jean Genet ou d’un film d’Almodovar, une Andy Warhol Superstar, un travesti américain des années 80 ou une célébrité éphémère de télé réalité. Toutes ces Divine cohabitent et dialoguent ensemble. Elle a bénéficié pour ce projet du regard artistique de Mark Tompkins et Frans Poelstra, deux grands chorégraphes et interprètes, chez qui la continuité de la vie et du spectacle laisse la liberté de choisir.

Date de présentation

Création pour le Festival d’Avignon 2008

Conception et interpretation

Son, Guitar en carton

Creation Lumières

Samuel Dosiere

Accompagnement Artistique

Marl Tompkins & Frans Poelstra

Musique

The psycho's Sons

Partenaires

Coproduction SACD et Festival d'Avignon, Avec l’aide de La Malterie - Lille, des Laboratoires d’Aubervilliers

Category:
Date:
Top